Les ressources


Les carnets de route
Bénin – Novembre-décembre 2016

L’équipe d’Electriciens sans frontières, composée de Thierry Honoré, Michel Uffredi et Anelise Bétouret est partie le 25 novembre pour arriver à Cotonou, la capitale économique du Bénin le même jour vers 22h. Après une première nuit passée à Porto-Novo, la capitale administrative, la journée du samedi a été consacrée à faire le point avec le partenaire béninois « ONG Jeunesse Ambition » avec lequel tout le projet a été mis sur pied.

Kenya – Novembre-décembre 2016

En Novembre, une équipe composée de 7 personnes est repartie au Kenya. L’objectif du voyage était d’électrifier les deux écoles et le dispensaire à Ilkiremischo, de terminer le pompage solaire à Purko et à Ilkiremischo, de poser 3 km de tuyaux et de réaliser 6 points d’eau dans chaque village. Tout le matériel avait été réceptionné depuis le mois d’août et était entreposé dans le dispensaire. Un instituteur y avait dormi pendant trois mois pour
tout garder. A l’arrivée de l’équipe, tout le matériel était impeccable, rien ne manquait et tout le monde a pu se mettre au travail !

Sénégal – février-mars 2016

Nous sommes partis de Marseille via Paris pour arriver à Dakar le soir vers 21h. Le voyage s’est bien passé ! Nos 9 valises ayant été enregistrées sans souci ni supplément, nous avons été soulagés. Le plus dur a été une fois arrivés, de retrouver nos vêtements qui avaient été dispersés dans les valises les uns des autres. Fou rire garanti ! A la sortie de l’aéroport, un véhicule nous attendait car il est vrai qu’avec 9 valises surchargées, nos  déplacements n’étaient pas très faciles.

Laos – Novembre 2015

En voyage, il faut toujours être prêt à faire face aux imprévus ! Comme notre avion a eu du retard à l’arrivée à Bangkok (Thaïlande), nous avons dû courir à toutes jambes pour embarquer à temps dans l’avion pour Vientiane.  Heureusement des hôtesses nous attendaient et nous ont ouvert la route ! A peine rentrés dans l’avion, les portes se sont aussitôt refermées et nous avons pu décoller. Quel soulagement !

Togo – Mars 2015

Après un vol de 6 heures 30 Paris-Lomé, Jean-Claude Gaillardon et moi-même, atterrissons à l’aéroport de Gnassinghé Eyadéma vers 19 heures sous un orage tropical. La saison des pluies est en avance ! Les formalités de douane pour les six valises s’effectuent sans trop de difficulté, la mission commence sous de bons augures ! A l’aéroport, nous sommes accueillis par Jean Apedoh, président de l’association partenaire locale.